02 Mar

La forêt de Bellissens

Posted by O. Bonhomme
Col de Rille

Il faut profiter de cet épisode de pluie intense et prolongée. Dans cet espace, la nature, et plus particulièrement la forêt, dévoilent une réalité biologique inévitable et finalement rassurante : tout retourne à la terre.

 Un repérage sur carte m'amène du côté du col la Crouzette où je vois de grandes zones forestières exemptes de tracés balisés, rouges, colorés. L'orientation du massif fournit des pentes orientées plein nord, endroits rêvés pour vivre encore plus la pluie. Je me retrouve dans un monde semi-aquatique peuplé de ruisseaux spontanés, d'arbres dessouchés car pris dans un sol trop meuble, comme des dents qui se déchaussent. D'autres verdissent et pourrissent sur place. La terre dégurgite l'eau de partout, je vois sortir des sources d'endroits impossibles. Mon matériel est heureusement étanche et j'arrive à capter quelques photons de ce déchainement aqueux. Le ruissellement sur la lentille frontale participe à la trace. Je dois absolument revenir demain pour travailler sur un squelette d'arbre qui repose au creux d'un vallon.